Différentes types de pertes auditives

Entre “bien entendre” et “ne rien entendre”, il existe de nombreux niveaux de déficience auditive. Les audiciens font une distinction entre les pertes auditives légères, moyennes, sévères et profondes. La plupart des pertes auditives entrent dans les catégories légères à moyennes. La parole humaine se compose de voyelles et de consonnes à différents niveaux de sonorité et de fréquence. Elles sont représentées sur l'audiogramme sous la forme de la célèbre "banane vocale". C'est un moyen simple de vérifier si l'ensemble du spectre de la parole est toujours audible et de voir l'évolution de l'audition d'une personne dans le temps.

Content-Image-2.2-tabelle_FR_neu2.jpg

Perte auditive légère

Les sons faibles sont inaudibles. La parole est difficile à comprendre dans un environnement bruyant.

Perte auditive moyenne

Les sons faibles et moyennement forts sont inaudibles. Comprendre la parole devient très difficile en présence d’un bruit ambiant.

Perte auditive sévère

Il faut parler très fort pour pouvoir discuter. Les conversations en groupe ne sont possibles qu’au prix de grands efforts.

Perte auditive profonde

Certains sons très forts sont audibles, mais la communication n’est plus possible sans appareils auditifs, même au prix de grands efforts.