Lu – Ven: 9h00 – 15h00 0800 10 888

La caisse-maladie prend-elle en charge une partie des frais liés à mes appareils auditifs ? À combien s’élève cette contribution ? Et quelles conditions dois-je remplir pour y avoir droit ? Vous trouverez ci-dessous toutes les informations utiles sur l’implication votre caisse-maladie.

Conditions de remboursement des appareils auditifs

En Belgique, les appareils auditifs ne peuvent être posés que par un spécialiste de l’audition officiellement reconnu (l’audicien), sur la base d’une prescription d’un oto-rhino-laryngologue (médecin ORL).
 
Il est possible de vous faire rembourser par la mutuelle si vous répondez à plusieurs conditions. Celles-ci ont été fixées par l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI). En voici un bref résumé :

  • Une perte auditive d’au moins 40 dB doit avoir été mesurée à l’oreille pour laquelle est prévu l’appareil auditif. Pour deux appareils auditifs, cela signifie donc 40 dB dans les deux oreilles.

    Depuis décembre 2012, les normes de remboursement pour un début de perte auditive ont été étendues. Concrètement, cela signifie que les personnes de moins de 65 ans souffrant d’une perte auditive de moins de 40 dB peuvent désormais prétendre à un remboursement. L’audicien vous en dira plus sur les conditions précises.

  • Les appareils auditifs doivent prouver leur efficacité : il doit être démontré de manière objective que ces appareils auditifs améliorent l’audition.

  • L’appareil auditif doit figurer sur une liste officielle d’appareils agréés par l’INAMI.

 
L’audicien se charge du suivi de votre dossier de remboursement. N’hésitez pas à lui demander de plus amples informations concernant les conditions.

La procédure de remboursement

L’INAMI définit également la procédure à suivre pour pouvoir obtenir un remboursement :
 

  • Rendez-vous d’abord chez un oto-rhino-laryngologue (ORL) qui réalise un test auditif et, le cas échéant, vous prescrit un appareil auditif. Avec cette prescription, vous pouvez vous adresser à un audicien dans un centre auditif près de chez vous.

  • L’audicien teste à son tour votre audition de manière approfondie et détermine quel appareil auditif vous convient le mieux. Vous pouvez ensuite tester cet appareil pendant une période de deux semaines au minimum.

  • Vous retournez ensuite chez le médecin ORL. S’il est satisfait de l’amélioration de votre audition avec l’appareil, il peut alors prescrire définitivement l’appareil auditif.

  • L’audicien transmet la prescription ainsi qu’une demande de remboursement au médecin-conseil de votre mutuelle. Vous n’avez droit au remboursement qu’à condition que ce dernier donne son accord.

 
Les adultes peuvent à nouveau prétendre à un remboursement de nouveaux appareils auditifs après une période de cinq ans. Pour les enfants, c’est après trois ans. 

L’intervention réelle

Le montant remboursé varie en fonction de votre âge et du fait que vous portiez un appareil auditif à une (monophonique) ou deux (stéréophonique) oreilles. Les montants des remboursements sont actuellement les suivants :

Pour les enfants (-18 ans):

  • Monophonique : 1.163,87€

  • Stereophonique : 2.305,36€

Pour les adultes (+18 ans):

  • Monophonique : 671,52€

  • Stereophonique : 1.329,22€

Autres sujets

Est-il utile d'assurer mon appareil auditif ?
Le prix d'un appareil auditif
Trouvez un centre auditif près de chez vous
Nous avons besoin de votre autorisation explicite pour conserver des cookies. Cette méthode nous permet de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible sur notre site internet. Si vous refusez les cookies, certaines fonctionnalités du site ne seront pas utilisables, comme l'identification, l'accès à du contenu personnalisé ou encore le changement de langue. Nous vous conseillons dès lors d'accepter les cookies.